cantine lycee.jfif.jpg

Vie pratique

L’établissement propose plusieurs services pour simplifier la vie des élèves et des étudiants sur le site.

cantine 2.jfif.jpg
La restauration scolaire

La pause du déjeuner dure en général une heure. Les repas sont élaborés par la société de restauration Elior et pris sur place au restaurant scolaire ou à la cafétéria.


Au restaurant :
900 couverts sont servis par jour en moyenne.

Les tarifs sont fixes et forfaitaires et varient selon le nombre de jours de présence choisis pour la période. L’accès au self ou à la cafétéria se fait sur présentation de la carte à lecture optique strictement personnelle remise à tous les élèves courant septembre.


L’équipe de restauration suit une démarche éco-responsable (tri alimentaire et non alimentaire, collecte et recyclage des huiles de friteuses …).


Notre équipe attache beaucoup d’importance à cuisiner des produits de saison dont la provenance est locale et référence de préférence des producteurs indépendants. En outre, le «fait maison » est privilégié sur les desserts dans la mesure du possible.


Un menu végétarien est proposé une fois par semaine et à compter de septembre 2022, un nutriscore sera mis en place.

cafet.JPG
La caféteria

Les élèves de Premières et Terminales et les étudiants en STS ou Licence peuvent opter pour une restauration rapide à la cafétéria.

 

Les sandwichs et les salades sont faits maison à partir de produits frais.

 

Le pain est en partie cuit sur place.

 

Les bouteilles en plastiques ont été supprimées et remplacées dans le menu par des fruits de saison ou des compotes.

Scooters de ville à louer
Le parking à vélos et trottinettes

Les élèves peuvent garer leur vélo ou trottinette dans le lycée aux emplacements réservés, sous leur responsabilité.

 

En revanche, le parking des deux roues motorisées est interdit à l’intérieur de
l’établissement. Par arrêté municipal, il est interdit de garer son deux-roues sur les trottoirs aux abords du lycée.

 

Un parking public est accessible à proximité place Jean Mermoz.